Buzzispace, Emeco, deux entreprises éco-responsables au design incomparable.

L’écodesign.

D’un côté, nos proches voisins, la société BuzziSpace, basée en Belgique, spécialisée dans les solutions acoustiques innovantes. De l’autre, Emeco (Electric Machine and Equipment Company) basée à Hanover, Pennsylvania, USA, créateur de l’immortelle Navy Chair.

Buzzispace s’est fait connaître avec ses premiers produits acoustiques – le BuzziZone, le BuzziBoard, le BuzziLight et le BuzziScreen, tous en BuzziFelt, un matériau composé à 100% de bouteilles en PET recyclées qui ont d’emblée rencontré un franc succès.
BuzziSpace-PET

Lors de la présentation de ses créations en 2007, Sas Adriaenssens, designer de la maison Buzzispace,  a remporté un « Design Brussels Award » et un « Marie-claire Maison award » (Salon Maison & Objet, Paris). Mais ce n’est pas tout. Après un « Design at Work award » en 2008, elle a remporté en 2009 le prestigieux « Henry Van de Velde label » pour ses créations équitables et innovantes.
BuzziSpace a ainsi bénéficié d’emblée d’une attention internationale et a rapidement enrichi sa gamme en poursuivant une philosophie axée sur trois notions clés: l’écologie, la flexibilité et l’acoustique.
La société a su attirer vers elle, des designers renommés en vue du développement créatif de sa gamme. C’est ainsi qu’Anthony Duffeleer a conçu les BuzziPlants et qu’Alain Gilles a créé le BuzziBooth, le BuzziHood, le BuzziHub et les BuzziBlinds.

Sas AdriaenssensSelon Sas Adriaenssens: « Les designers déterminent les déchets de l’avenir. Tout ce que nous concevons et créons a un impact sur l’avenir. C’est pourquoi nous devons essayer de concevoir nos produits dans une approche la plus durable possible, afin qu’ils aient une durée de vie la plus longue possible. Il est encore mieux de veiller dès la phase de conception à ce que le produit puisse être réutilisé à la fin de son cycle de vie. De cette manière, les déchets deviennent des matières premières précieuses. Le feutre peut ainsi être recyclé 4 à 5 fois pour fabriquer l’un de nos produits et même après, il peut être utilisé comme matériau acoustique dans les voitures. À mes yeux, les designers ont pratiquement le devoir d’aller le plus loin possible dans cette approche et de préserver notre planète pour nos enfants et les générations suivantes. En même temps, les utilisateurs et les entreprises jouent eux aussi un rôle important. En première instance, ils devront peut-être payer un peu plus pour soutenir une technique neuve, innovante, mais je considère que c’est là aussi une contribution logique à l’avenir de notre planète. »

Chez Emeco, l’histoire commence en 1940 quand l’US Navy commande à Witton C. « Bud » Dinges (fondateur d’Emeco) une chaise pour ses navires de guerre. Le contrat spécifiait que la chaise devrait être capable de résister à l’impact de torpilles sur la coque d’un destroyer.
Emeco conçoit alors la 1006, aussi appelée la Navy Chair, une chaise en aluminium si résistante qu’elle dépassa largement les spécifications de la Marine.

1006

Depuis 1944, Emeco fabrique et conçoit des chaises construites en 77 étapes uniques et ce, à partir de 80 % d’aluminium recyclé, dont une moitié provient de déchets post-industriels (chutes de fabrication) et l’autre moitié provient de déchets post-consommation (canettes de boissons gazeuses).

L’aluminium est non magnétique, résiste à la corrosion et a de bonnes capacités de réflexion. Il détient également cette capacité d’être facilement recyclé et réutilisé.

full-2010-1-emeco_111_navy_underside_outlined_6070En 2006, Coca- Cola approche Emeco pour résoudre un problème environnemental – réutiliser les bouteilles de Coca-Cola recyclées sur la mise en décharge et concevoir un produit conçu pour durer. Emeco s’engage à relever le défi avec ce nouveau matériau, en prenant le PET (polyéthylène téréphtalate), à l’origine destinée à l’industrie textile pour créer une chaise unique, dur, résistante aux rayures et pouvant endurer un usage intensif.

emeco

La Emeco 1006 est devenue une icône du design américain, apparaissant régulièrement dans des magazines de mode et de décoration, ainsi que dans des séries télévisées telles que Sex and the City et Dr House.

Dans les années 2000, la chaise fut à la base d’une nouvelle gamme de mobilier en aluminium conçu par Philippe Starck. Le processus de fabrication utilisé est demeuré inchangé depuis 1944, la chaise a une espérance de vie de 150 ans et est bien sûr garantie à vie.

 « J’étais excité à propos de l’impact qu’aurait l’utilisation du rPET de millions de bouteilles chaque année. Nous avons détourné une chose que les gens jettent, en un produit que vous voulez garder pour très, très longtemps », a déclaré M. Buchbinder, Président d’Emeco. « En utilisant uniquement du plastique recyclé, nous prenons un matériau intrinsèquement non durable destiné à la mise en décharge et le transformons en quelque chose de mieux et plus intelligemment. Chaque jour, dix camions chargés de billes de PET (20.000 bouteilles) arrivent pour le traitement à l’usine de recyclage. Ces bouteilles sont triées, broyées, lavées et prêtes à devenir la matière première de la Navy 111. Chaque chaise est constituée de 4 kg de rPET, soit environ 111 bouteille. Le matériau est ensuite mélangé avec de la fibre de verre pour donner à cette chaise sa robustesse incroyable. Depuis son lancement en 2010, nous avons réutilisé plus de 7 millions de bouteilles en plastique des sites d’enfouissement et ce nombre augmente tous les jours. La Navy 111 n’est pas seulement une solution à un problème, mais un encouragement à développer des solutions respectueuses de l’environnement. »

En transformant des bouteilles PET usagées en produits au design attrayant, BuzziSpace et Emeco répondent au besoin d’un monde plus vert pour nous et nos enfants.

Enfin du mobilier « antibactérien »

le-stratifié-antibactériens

Lorsque l’on sait que 80 % des maladies contagieuses sont transmissibles par contact physique, que nos environnements de travail ne recensent pas moins de 500 types de bactéries et champignons différents et qu’à température ambiante certaines bactéries peuvent doubler leur population en 20 minutes; on se dit que l’on vit dangereusement. Ajoutés à cela la mobilité croissante des collaborateurs et la vogue des bureaux partagés… Il est temps d’agir et de contre attaquer.

Bien évidemment le corps humain est déjà investi par des bactéries diverses et variées, et quelque part tant mieux, puisqu’elles servent à nous protéger contre bon nombre d’infections.

Cependant il y a bien des désagréments dont on se passerait volontiers. Qui n’a jamais pesté un lundi matin en découvrant que sa collègue la plus proche, a les yeux brillants, le nez rouge, un mouchoir a portée de main et la corbeille déjà bien remplie ?

Qui n’a jamais sprinté, tel Usain Bolt, jusqu’à la pharmacie la plus proche, acheter son petit gel « antiseptique hydroalcoolique » en apprenant qu’une épidémie de gastro sévissait dans le service compta ?

Mais fort heureusement, la contamination n’est pas une fatalité et il existe aujourd’hui des moyens de rendre son environnement de travail bien plus sain.

De cette façon, certains fabricants de mobilier de bureau ont mis l’innovation au service de la santé.

Chez Epoxia nous avons un vrai coup de cœur pour Clen et ses bureaux Atao, ses tables de réunions Frégate, Ovacio, Flip’Up et Tang’Up, ses tables de collectivités Tamaris ainsi que sa banque d’accueil Obade en stratifié HPL antibactérien. Tous ces stratifiés bénéficient d’un traitement grâce à une protection par ions argent Sanitized®.

Stratifié HPL Sanitized

PROPRIÉTÉS : Revêtement polyvalent, robuste, antibactérien, résistant aux agressions externes, surface imperméable. Agréé pour le contact alimentaire (IANESCO)

1- Overlay de protection sur les décors imprimés
2- Feuille décor imprégnée de résine mélamine
3- Couches de papier kraft imprégné de résine phénolique 4- Panneau de particules de bois ou MDF

Ce traitement est une solution inorganique, qui neutralise et bloque la division cellulaire des bactéries. Il ne migre pas et ne s’altère pas dans le temps. De plus l’argent est une molécule non toxique, contrairement aux substances antimicrobiennes synthétiques et organiques telles que le triclosan.

Parfaitement efficace en milieux à très forte fréquentation, les agents actifs se réactivent au nettoyage des surfaces, pour une performance antibactérienne intacte tout au long de la vie du matériau.

Testée sur 7 bactéries, dont les redoutables Staphylococcus, Escherichia et Salmonella son efficacité est impressionnante, 99.9% des bactéries sont détruites en 24h.

Cette initiative marque l’engagement d’amélioration continue dans les domaines de la santé et de la sécurité au-delà de toutes les exigences réglementaires.

Ceci étant dit, il est évident que la commande d’un bureau en stratifié antibactérien ne vous dédouanera pas d’une petite désinfection régulière de votre souris, clavier et téléphone.

Alors si vous aussi, vous voulez chantonner un « je vais bien, tout va bien », ne perdez plus de temps et prenez contact avec nous…

La team Epoxia

Préparez la rentrée de vos enfants avec les bureaux Moll

Mobilier de bureau évolutif pour enfant

Les enfants grandissent vite, très vite…
Aussi, au lieu de changer le bureau de votre enfant tous les deux ans, investir dans un bureau évolutif est la meilleure solution.
Les bureaux Moll sont intelligents, ergonomiques, réglables en hauteur et bénéficient d’une fabrication haut de gamme, qui assure leurs longévités.


Moll propose de nombreux modèles de bureaux pour enfants, comme Champion, Runner, Booster, Sprinter, Runner Compact ou Intero

On aime : Le design, la facilité de manipulation, l’excellence en termes d’ergonomie et de qualité, mais aussi et surtout la sécurité d’utilisation pour les enfants !

Les bureaux Moll en vidéo…

Jeu-concours COPA DO MUNDO 2014 !

A l’occasion de la Coupe du Monde 2014, Epoxia lance son jeu-concours spécial Copa do Mundo 2014 !!!
Avant chaque match des français, nous vous invitons à déposer votre pronostic sur la page Facebook d’Epoxia.
Un pronostic par personne, si plusieurs participants donnent le même pronostic gagnant, un tirage au sort aura lieu le lendemain pour déterminer THE WINNER !
Autant de possibilité de gagner qu’il y aura de match des bleus.

Let’s go les champions, jouez et gagnez de sublimes lampes Colette !
copa do mundo-lampes-colette_1

Le verre dans tous ses états…

Focus sur le verre
Solide et design optez pour la transparence !

Le-verre-dans-tous-ses-états

Des tables de réunions aux bureaux de direction, le verre envahit nos environnements de travail. Envie de légèreté ? Laissez-vous séduire par cette matière qui combine élégance, pureté et robustesse.

Voici un échantillon de notre sélection…

Le raffinement à l’extrême
Les bureaux Air Desk 1 de chez Gallotti et Radice – Designer Pinuccio Borgonovo
A partir de 1 630€
air-desk1(0)

Design et robuste
Les bureaux Loopy et Step  – En verre rétro-laqué dépoli ou brillant…
Loopy à partir de 1 085€ & Step à partir de 1 584€
Sans titre-1

Le contraste des matériaux
Les bureaux Wing  – En verre laqué blanc, noir ou moka
Wing à partir de 1 168€
bureau-direction-wing-retour

La diversité des formes
Les tables de réunion Unitable  – En verre transparent ou dépoli
Unitable à partir de 2 042€
table-reunion-verre-unitable-rectangulaire

Les tables aux pieds rigolos
Les tables Apollo  – En verre transparent ou dépoli – 10 coloris de piétement
Apollo à partir de 1 104€
table-reunion-apollo-structure-metal

Fauteuils MER-MESH

MER-MESH ou le confort absolu !

Le fauteuil Mer-Mesh est sans aucun doute, le fauteuil le plus complet du moment. Sa configuration peut aller du simple siège polyvalent, aux finitions les plus luxueuses. Universel et idéal en termes de forme, de couleur et de fonctionnalité.
En exclusivité du 1er au 30 avril 2014, EPOXIA vous le propose en :

  • Piétement et structure noir à 490€HT au lieu de 806€ (Tissus – 12 coloris au choix)
  • Piétement et structure gris/blanc à 540€HT au lieu de 890€ (Tissus – 12 coloris au choix)

MER-MESH-EXCLU

Fonction : Mécanisme de synchronisation point par point. Cinématique dynamique grâce à une commande synchrone optimisée de l’inclinaison de l’assise / du dossier selon un rapport de 1:4. Angle de pivotement du dossier: 26°. Le mécanisme de synchronisation point par point empêche l’effet de retroussement de chemise.  Avec force de rappel progressive.

Réglage en fonction du poids du corps : 45-125 kg. Adaptation au poids du corps de l’utilisateur par système de réglage rapide breveté, sur 12 niveaux de 6,6 kg par niveau. Simplicité d’adaptation à différents utilisateurs via levier automatique.

Inclinaison de l’assise : Inclinaison présélectionnable de l’assise à +1° ou à -4° ( Delta 5° ). Favorise une assise avec le corps bien d’aplomb et redresse la crête iliaque. Commande facile par levier basculant. Profondeur d’assise de 42 cm.

Réglage de la hauteur du siège : Plage de réglage 40–51 cm. Vérin pneumatique de sécurité.

Dossier : Entièrement rembourré avec coussin en mousse de polyuréthane de 10 mm, exempte d’HFC, sur maille flexible. La structure ultra-élastique composée de sangles croisées avec différents degrés d’élasticité garantit un confort d’appui élevé pour le haut du corps.

Roulettes : Doubles roulettes freinées en fonction de la charge, roulettes dures Ø 50 mm pour moquette.

Garantie : 5 ans de garantie.

Focus sur les sièges et fauteuils

Sièges au rabais, made in « vite fait, mal fait »… ?!
Exit les fausses économies !

Ah… voilà un sujet intéressant ! Nos sièges et fauteuils ; nos compagnons de travail les plus intimes (toujours) et fidèles (parfois).

De nos jours, nous restons assis des heures devant nos ordinateurs, que ce soit au bureau ou à notre domicile. Nous passons probablement plus de temps dans un fauteuil que dans notre lit.
Mais sommes-nous vraiment bien assis ?

Nous semblerait-il opportun de faire un trajet Lille-Marseille sur un Solex ou de dormir sur une planche en bois ? Or il est encore assez courant  de constater que les chaises, sièges et fauteuils sont les éléments du mobilier sur lesquels nous cherchons à réaliser le plus d’économies sans nous préoccuper outre mesure des répercussions que cela peut avoir sur notre santé et notre confort au quotidien.

Avec le temps un malaise quotidien peut dégénérer en véritable problème de santé : douleurs chronique de dos, problème de circulation sanguine dans les membres inférieurs, bref finir par nous casser en deux.

Comment bien choisir un siège ?

siege position parfaiteTout d’abord rappelons-nous que le rôle d’un siège est de supporter suffisamment le corps afin que les muscles n’aient pas à travailler.

  • Les cuisses et les fesses doivent être bien supportées par l’assise afin d’éliminer les tensions dans le bas du dos.
  • Le dos doit être maintenu, du creux des lombaires jusqu’aux omoplates.
  • Et les bras bien retomber à 90° sur les accoudoirs afin d’éviter les tensions dans les épaules, le cou et les poignets.

A priori, il faut considérer ces 2 questions : Pour qui ? Pour quel métier ?
Pour qui ?
Et oui nous n’avons pas tous les mêmes morphologies et que nous soyons petits, grands, fins ou forts, ces différences sont à prendre en compte dans le choix d’un futur siège de travail.
Selon la taille des utilisateurs, il faudra rester vigilant sur les hauteurs de dossiers, en gardant à l’esprit la notion de support du dos, des lombaires aux omoplates.

En revanche il faudra être plus attentif à la notion de corpulence de l’utilisateur.
Pour une personne très menue, la souplesse du mécanisme de basculement du dossier sera primordiale. Je garde en mémoire le jour quelque peu tragique ou l’une de mes amies après avoir débloqué la fonction de basculement du dossier d’un siège basic, fut violemment projetée en avant…

Notre sélection de fauteuils « coup de cœur » :
bandeau-sieges

  • AERON par Herman Miller (± 1 000€)
  • GENERATION par Knoll (± 850€)
  • MER MESH par Klöber (± 650€)
  • VEO par Klöber (± 400€)
  • MY-SELF par Dauphin (± 350€)
  • TERTIO par Sokoa (± 240€)

Il en va de même pour les personnes corpulentes, au-delà de 120kg un siège classique est à proscrire. Il est impératif de partir sur un siège dit 24H ou XXL selon les fabricants. Ces fauteuils sont adaptés à la morphologie de l’utilisateur, offrant des assises plus larges et des mécanismes renforcés, pour un confort et une utilisation adéquates.

  • CONCORDE fauteuil de direction par GGI (± 2 075€)
  • DEXTER par GGI (± 750€)

bandeau-xxletmoll

Enfin n’oublions pas nos bambins dont la morphologie est totalement différente de celle des adultes. Leurs sièges devront  s’adapter à leurs corps et disposer d’une assise et d’un dossier réglables afin de les suivre durant leur croissance.

Pour quel métier ?sieges metier
Le schéma ci-dessous  représente assez bien les différentes positions d’assise que nous trouvons dans nos environnements de travail.
1/ Dactylo – bureau standard
2/ Assis debout –  laboratoire, atelier
3/ Haut tabouret de caisse – comptoir

Le choix d’un siège s’effectue aussi en tenant compte de la hauteur du plan du travail.

Personnalisation…
Choisir un fauteuil de bureau de nos jours s’apparente presque à l’achat d’une voiture.
Sur certains sièges les listes d’options techniques et esthétiques pourraient faire rougir des constructeurs automobiles, supports-bras, roulettes dures, roulettes souples, accoudoirs en Z, 2D ou 4D , réglage en hauteur avec amortissement à ressort, translation d’assise, mécanisme synchro ou CP …

Comme vous l’aurez compris tout est possible ou presque, mais gare aux écarts, l’addition peut vite grimper avec des options qui au final ne vous seront pas toujours utiles.

Le mieux reste toujours le conseil du professionnel, qui d’une part connait parfaitement ses produits et d’autre part saura analyser vos besoins et vous préconiser le siège idéal.
Alors n’hésitez plus et consultez-nous.

La Team EPOXIA.

Schéma fonctionnel des différents noms de mécanismes
mécanique